Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Publié par Association Les Mur'Eau

Collectif « Les Mur’Eau », pour le retour de l’eau en régie publique

Les Mureaux, le 17 novembre 2012

Monsieur le Maire des Mureaux,

Mesdames et Messieurs les Maires-adjoints,

Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux

Nous tenons à attirer votre attention sur l’importance du débat sur le choix du mode de gestion du service public de l’eau potable, mis à l’ordre du jour du prochain conseil municipal du 22 novembre.

La Ville des Mureaux a financé le FAME de Marseille (Forum Alternatif Mondial de l'Eau), auquel elle a participé, et c'est tout à son honneur. Ce qui, compte tenu de la déclaration finale dont quelques extraits figurent ci-dessous, vaut engagement à défendre le "retour de l'eau en régie publique".

Une bonne centaine de collectivités locales françaises l’ont d’ailleurs réalisé dans la dernière période (Grenoble, Montbéliard, Evry, les lacs de l'Essonne, Rouen, Paris... mais aussi Castres, Saint Malo et Nice…)

Extraits de la déclaration des participants au forum alternatif mondial de l’eau du 14 au 17 mars 2012 à Marseille :

«… nous partageons une vision commune de l’eau. Nous la considérons comme un bien commun et non comme une marchandise. »

« …l’eau est la condition de toute vie sur la planète et que le droit à l’eau et à l’assainissement est un droit humain fondamental et inaliénable ; nous insistons sur le fait que la solidarité entre générations présentes et futures doit être garantie ; nous rejetons toute forme de privatisation de l’eau et déclarons que la gestion et le contrôle de l’eau doivent être publics, coopératifs, participatifs, équitables et non orientés vers le profit. »

« …Nous considérons qu’il est urgent et indispensable d’instaurer une « démocratie réelle »: les populations concernées doivent participer et se prononcer sur les décisions portant sur l’usage, le partage et la protection de l’eau, comme, par exemple, le choix du mode de gestion ou la réalisation d’un grand projet. Les citoyens et les associations doivent être parties prenantes de la gestion de l’eau. »

Aussi, il nous semble qu’une démarche citoyenne devrait être initiée sur ce sujet.

Dans un premier temps, les tenants et aboutissants de la gestion de l’eau seraient présentés à la population, l’audit mené par le cabinet BERT et payé par la ville, doit être rendu public.

Nous demandons à en avoir un exemplaire.

En outre, il nous semblerait opportun de saisir l’Espace Public Régional de l'Eau, organisme créé par le Conseil Régional pour accompagner les collectivités territoriales dans leur démarche de passage en régie de l’eau.

Les familles Muriautines jugent le coût de l’eau très élevé. Le juste coût pour l’usager de la distribution de l’eau doit correspondre au coût de revient qui intègre les investissements, les renouvellements, les réparations, les frais de gestion et de facturation. Comme l’a proclamé le F.A.M.E. toute forme de privatisation de l’eau doit être rejetée. Nous dénonçons les profits conséquents des sociétés de l’eau qui leur a permis, de s’étendre dans les domaines du transport collectif, de la gestion des ordures ménagères et de l’énergie.

Pour votre information, près de 5 millions d’Euros de provisionnement pour le renouvellement des réseaux d’eau gonflaient les caisses de Véolia pour les 12 villes de la CAMY.

Il est question de plus d’un million aux Mureaux, qu’en est-il réellement ? La publication de l’audit nous permettra de le savoir.

Que la régie soit rétablie pour l'approvisionnement en eau potable et le renouvellement des réseaux seraient une avancée pour les familles Muriautines, mais insuffisante, car il reste un pas décisif à franchir pour aboutir à la mise en régie publique globale.

1) La facturation et le "lien avec les usagers" pourraient parfaitement être repris par la régie municipale, car c'est souvent dans ce domaine que les délégataires privés réalisent des bénéfices difficilement contrôlables (personnels réellement affectés au service, "frais de siège"...).

2) Si l'entretien courant du réseau (fuites, incidents, astreintes pour la maintenance...) est plus lourd à mettre en place nécessitant du matériel, un personnel formé et compétent, cela implique une décision de mise en régie (1ER semestre 2013) afin d’être opérationnelle en 2014.

Il faut savoir que la Commune de Limay fonctionne avec 4 salariés selon ce modèle : régie pour l'eau potable, le renouvellement des réseaux, la facturation, "l'interface avec les usagers" (et même l'assainissement)... Seules les grosses réparations et les urgences sont réalisées et facturées par un service extérieur.

Le prix de l'eau à Limay est :

- moins cher de 0,20 € que dans la CAMY (Veolia, Suez) qui a pourtant dû baisser ses prix de 18 %,

- de 0,95 € moins cher qu’aux Mureaux.

Compte tenu de ces éléments et des incertitudes qui en découlent il nous parait judicieux de reporter l’examen de ce sujet, d’en débattre en toute clarté avec les Muriautins pour prendre une décision argumentée.

Veuillez croire, Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Maires-adjoints et Conseillers municipaux, à l’expression de nos sentiments distingués.

Fabienne LAURET - ATTAC 78 Nord

Micheline VANDERSTAPPEN - CSF Les Mureaux Val de Seine

Fabien DARRICAU - FASE

Marie-Pierre CHEVRIER - -ATTAC 78 Nord

Michel MALLET - Militant associatif

Daniel VITTER - Section du PCF Les Mureaux

Jean DELARUE - POI